• Rangement des cartes routières.

    Dans ses "Notes brèves sur l'art et la manière de ranger ses livres" (in Penser/classer, Hachette, 1985, 95,00 FF), Georges Perec tente d'épuiser, comme à son habitude, l'art et la manière de ranger ses livres (ah ! ah !).
    "Ainsi, le problème des bibliothèques se révèle-t-il un problème double : un problème d'espace d'abord, et ensuite un problème d'ordre".
    Je cite le dernier paragraphe : "2.5. Comme les bibliothécaires borgésiens de Babel qui cherchent le livre qui leur donnera la clé de tous les autres, nous oscillons entre l'illusion de l'achevé et le vertige de l'insaisissable. Au nom de l'achevé, nous voulons croire qu'un ordre unique existe qui nous permettrait d'accéder d'emblée au savoir ; au nom de l'insaisissable, nous voulons penser que l'ordre et le désordre sont deux mêmes (1) mots désignant le hasard.
    Il se peut aussi que les deux soient des leurres, des trompe-l’œil destinés à dissimuler l'usure des livres et des systèmes.
    Entre les deux en tout cas il n'est pas mauvais que nos bibliothèques servent aussi de temps à autre de pense-bête, de repose-chat et de fourre-tout (2)."

    Voilà, le mot est dit : "chat".

    Le rangement des cartes routières est difficile à plusieurs titres.

    1. Quelle catégorisation choisir ? L'éditeur (Michelin, l'IGN, Foldex, le BRGM ...) l'échelle (1/25 000 ; 1/175 000 ; 1/200 000 ; 1/1 000 000 ...), la zone (Orcières-Merlette - Sirac. Mourre froid ; Cantal, Lozère ; Bordeaux Périgueux Tulle ; Midi-Pyrénées ; Afrique Nord et Ouest ...). Le numéro ? La carte Michelin de l'Ardèche au 1/100 000, numérotée 4007, doit-elle être rangée avec ses congénères de la série "Départementales" (série 40, bleues), ou avec "Rhône-Alpes" au 1/200 000 (série 200, jaune) ? Dois-je regrouper les Michelin "Local" (série 300, jaunes et orange), les "Zoom" (série 100, vertes), etc.

    2. Dans quelle position ? A plat, sur champ, petit côté, sur champ, grand côté. A chaque position correspond un aménagement particulier de l'étagère et une façon de manipuler les cartes pour en rechercher une.

    3. Quel endroit choisir ? Dans la bibliothèque, à portée d'oeil et de main ? Dans un tiroir, dans un placard, aux toilettes (pour rêver) ?

    Pour ma part, le rangement dans le placard à portes coulissantes du bureau s'effectue en 3 piles et à plat, et ne répondra à aucun ordonnancement tant que ma chatte sera capable d'ouvrir la porte, de sauter sur l'étagère et de se vautrer au milieu des cartes préalablement mélangées avec application.



    (1) Il semble que le mot "mêmes" soit inconvenant. Ou bien, considérant qu'il s'appliquerait mieux au mot "hasard", on peut n'y voir qu'un hypallage.
    (2) On attend ici une intervention de Desproges : à la fin de cette phrase, je me suis retenu d'écrire "y-compris ma belle-sœur". J'ai réussi à retrouver l'origine de cette mauvaise plaisanterie : dans son "Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis", on peut lire à l'entrée "Zeugma" : [...] Plus périlleux, le double zeugma : "Après avoir sauté sa belle-sœur et le repas de midi, le Petit Prince reprit enfin ses esprits et une banane" (Saint Exupéry, Ça creuse)."
    Sujet de réflexion : pourquoi n'ai-je pas eu à l'esprit "y-compris le repas de midi"?

     

    « ... pas mal, étoile ?Comment j'ai douloureusement tombé. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :