• Le scandale du kW/h.

    Un kilowatts par heure (kW/h ), c'est une variation de puissance par unité de temps. C'est une situation expérimentale qui doit bien pouvoir se retrouver dans un quelconque laboratoire (par exemple, l'usure d'un moteur fait qu'il perd 1 kW de puissance fournie par année de fonctionnement), mais je ne crois pas que son occurrence dépasse le millipouillème par an. Ce peut être aussi la vitesse de montée en puissance d'un moteur ou d'un générateur (mais dans une centrale nucléaire par exemple, on parle de % de la puissance nominale par heure, grandeur qui ne doit pas dépasser une valeur au-dessus de laquelle on risque de faire du mal au combustible et d'avoir un article dans le Dauphiné).

    1 kWh, c'est l'énergie produite par un moteur d'1 kW (environ 1,5 cheval-vapeur) pendant 1 heure, ou consommée par un appareil d'1 kW (un aspirateur par exemple) pendant la même durée.

     

    Mais il y a si couramment confusion entre kWh et kW/h, de la part de personnes chez qui la confusion des deux grandeurs est inadmissible, que le seul fait d'évoquer ici le kW/h me fait frissonner. Le kW/h est une grandeur qu'il faut taire ! Un chauffagiste, un journaliste parlant de réchauffement climatique, un vendeur de matériel d'isolation des bâtiments, s'ils confondent kWh et kW/h, sont totalement incapables de faire la moindre démonstration, le moindre calcul pour étayer leurs propos ou établir un bon de commande.

    La preuve par l'exemple : si vous en avez l'occasion, interpelez le fautif et dites-lui : "si je paie 1 € le kW/h, avec un appareil consommant 1 kW, je dépense 1 € en 1 heure, 10 c en 10 heures, 1 c en 100 heures. Plus je consomme, moins je paie".

    « Un conscience aiguë de la gravité des choses.Science en (dé) fête : des hirondelles bien intelligentes. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :