• Mercredi 26 avril, le retour aussi.


    Nous arrivons le soir à un emplacement repéré le 31 mars, un peu avant Cahors. C'est un vague renfoncement dans les broussailles, au pied d'un abrupt talus marneux qui nous abrite du vent marin. J'utilise le sécateur et la "scie voleur" pour nous tailler une petite place.

    Le GR65 est à quelques mètres, je n'aurai pas besoin de me lever tôt demain matin pour conduire Martine au travail.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :