• Vague illustration de l'utilisation des probabilités.

      

    Depuis l'écoute sur France Inter du Grand face-à-face de ce samedi, je nage dans l'incompréhension : Ali Badou feint de ne pas comprendre (il l'a répété) ce que signifient les mots de Jean Castex, quand il parle d'un reconfinement qui ne serait "ni impossible, ni inéluctable". Je feins de croire qu'il ne comprend réellement pas, et lui explique : "impossible" signifiant "d'une probabilité égale à zéro", "inéluctable" signifiant "d'une probabilité égale à 1", Jean Castex se contente de dire que la probabilité d'un reconfinement est comprise entre 0 et 1, valeurs exclues, ce qui signifie très rigoureusement que p't'êt'e ben qu'oui, p't'êt'e ben qu'non, on aura un reconfinement. Les journalistes d'Inter ont décidément du mal avec les probabilités, qui sont pourtant à la base des décisions gouvernementales depuis 1 an.

    On entend très souvent "des gens" se plaindre de l'interdiction de tel type d'activité, alors que tel autre, censé être autant, sinon plus risqué (du point de vue de la propagation de l'épidémie) est autorisé. Voici un exemple illustrant le bien-fondé de mesures apparemment illogiques ou contradictoires : je fume (c'est mon plaisir, ou c'est mon addiction), mais, comme je prends soin de ma santé, je mange des aliments bio (c'est une contrainte que je m'impose). Deux réponses sont possibles face à un tel comportement :

    • Eh, imbécile, puisque tu fumes, tu n'as pas besoin de manger bio (puisque tu peux prendre le métro, tu n'as pas à d'être privé de cinéma) ;
    • Heureusement que tu manges bio, parce qu'avec ce que tu fumes, tu t'abîmes suffisamment la santé (la probabilité d'être contaminé dans le métro est importante, inutile d'y ajouter la probabilité d'une contamination dans un cinéma, même si elle est nettement plus faible).

  • Commentaires

    1
    Mercredi 10 Mars à 18:19

    Bien vu ! J'ai été la reine des probabilités et des statistiques en général, quand je travaillais.  Mais je suis à la retraite et j'ai tout oublié, et les statistiques m'énervent. Bonne soirée

    2
    Vendredi 12 Mars à 10:16

    Excellente explication ...

    3
    Vendredi 12 Mars à 12:43

    Merci.

    Dois-je comprendre que derrière le mot en italique se cache un manque, un besoin, de compréhension du monde ?

    4
    Vendredi 12 Mars à 13:43

    Interprétation ouverte ... :-)   C'était un test ... de réponse attendue (et rapide) ... excellent !
    Bon.ne ;-) après-midi.

      • Dimanche 14 Mars à 21:41

        Le mystère s'épaissit...

        Je croyais avoir écrit récemment un billet sur le genre du mot covid (acronyme banalisé par mes soins, j'allais écrire lexicalisé), en proposant de l'utiliser indifféremment au masculin ou au féminin, comme on le fait couramment pour après-midi. N'ayant pas retrouvé ce billet, j'en ai déduit que je l'avais seulement imaginé. J'en ai aussi déduit que ma mémoire flanchait, suite au grand âge qui me gagne. Et la vieille photo, mon avatar, en devenait ridicule, j'ai donc trouvé une photo plus récente.

        Ah oui, j'allais oublier - j'avais oublié... Le mystère. Celui qui s'épaissit.
        Ce « Bon.ne ;-) après-midi » me laisse supposer que j'ai bien écrit ce billet quelque part. Mais où, et est-ce vraiment quelque part, et est-ce vraiment un billet de blog ?

         

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    5
    Dimanche 14 Mars à 23:27

    Ah nonnon ... ce double genre ne faisait référence à rien... enfin seulement à mon hésitation récurrente à me décider pour le masculin ou le féminin.
    Ah, un adepte de Kobaia ! Clin d'oeil ICI .

      • Lundi 15 Mars à 08:07

        Entre goût déçu du mystère et paranoïa, je suis à la fois déçu et soulagé !

        J'ai souvent voyagé sur Kobaïa, la première fois en 1973. Le lien (merci) est invalide, j'ai juste vu un œil de krop. Je prendrai le temps de regarder de plus près demain.

         

    6
    Lundi 15 Mars à 09:07

    Moi quand je clique sur ICI, ça fonctionne ...  Play it again, Sam ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :