• Une enseignante sachant enseigner.

     

    En réalité, je ne sais pas si elle sait enseigner, je ne sais pas qui elle est, mais j'ai buté sur le titre à donner à ce billet... Il faut en tout cas espérer que cette enseignante n'enseigne pas le Français.

    La Médiatrice de Radio France publie la lettre d'une auditrice se présentant comme enseignante, et se plaignant d'erreurs d'accords de conjugaison : « une quarantaine de patrons ont dit que … » , « un tiers des militaires ont déjà … » , « une dizaine ont été repérées … : le sujet est au singulier, le verbe au pluriel. L'auditrice frise la syncope.

    Eh bien il n'y a aucune erreur ! Elle n'a jamais entendu parler d'accord avec le sujet réel ou le sujet grammatical ? Ce n'est pas la quarantaine (sujet grammatical) qui a dit que, ce sont quarante patrons (sujet réel). Ce n'est pas le tiers ou la dizaine qui etc., ce tiers et cette dizaine représentent un certain nombre, qui réclame le pluriel (et dans une autre phrase, on devrait dire "un certain nombre réclament le pluriel").

    Pour faire une omelette, une douzaine d'œufs sera utilisée. Une douzaine de minutes seront nécessaires pour la préparer.


  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Mars à 22:00

    Et oui, ce sont les subtilités de la langue française.

    2
    Mercredi 24 Mars à 16:31

     

    Bien sûr, et je suis étonné que la médiatrice de Radio France en fasse un tel inusage.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :