• Clinamen 000002 - un cadre


    Je tiens à préciser le cadre de ces billets dans lesquels je vais tenter d'expliquer les rapports entre le clinamen, la 'pataphysique, la mécanique quantique, Épicure, le chat de Schrödinger, mon chat, et la suite.

    D'où je parle : sextantenaire invétéré, j'ai glané des connaissances formelles & informelles au cours de mes promenades dans les mondes des fictions artistiques et imaginaires, dans le monde dit réel aussi - il semblerait que ce soit celui dans lequel je me meus, la mouvance étant à mon humblavis la condition N & S à l'existence sociale. Cela d'une façon informelle, sans autre validation que celle de ma conception de l'honnêteté intellectuelle.

    Je m’appuierai, pour cette farce, sur quelques lectures, dont celles de Pipolin, de Watzlawick (par exemple Une logique de la communication, La réalité de la réalité,  L’invention de la réalité), Schrödinger, Jarry, Gérald Donner, Einstein, Jacquard, Mallarmé, Pierre Daco (Comprendre les femmes), et bien d’autres. Je tiens à préciser que la Théorie de la relativité restreinte et générale (qui, avec une bouteille de whisky, m’a été une agréable compagne dans une traversée du Sahara en moto), m’a paru d’une lecture plus facile que Comprendre les femmes.

    Je ne m’appuierai pas sur Magma, Moving Gelatine Plates, Robert Fripp, Peter Hammill, Total Issue : je me contente de les écouter. Avec des centaines d’autres.


    C'est bien beau, un cadre, mais faudra bien mettre kekchose dedans...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :