• Anachronisme et paradoxe.

     

    Je sais bien qu'une langue qui ne s'use pas devient une langue morte, mais en entendant de plus en plus fréquemment employer le mot anachronisme pour paradoxe, j'en viens à me demander si les personnes qui chronomètrent se rendent vraiment compte qu'elles "mesurent le temps".


    On ne mesure pas le temps, à proprement parler : on sait juste, simplement, mesurer son écoulement. Et je ne suis pas fier de cette note : cette notion n'est pas plus claire.


    Desproges nous aurait parlé de la racine "chronos", le temps, et du préfixe "ana", très joli également.

    « De Maurice Chevalier à Pink Floyd.Trop, est-ce trop ? »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :