• 20 mars, le grand jour !


    Le grand jour !

    Lundi 20 mars. Du Puy-en-Velay à Saint-Privat-d'Allier.

    Première mise en pattes. Après la photo sous le panneau "Saint-Jacques-de-Compostelle 1522 km", une bise au Mix, et c'est parti !
    Ça commence par une belle montée qui coupe les pattes de Martine. Elle regrette déjà d'avoir oublié ses bâtons.

    Et puis nous débouchons sur le plateau de Haute-Loire :

    Le grand jour !

    Nous traversons des hameaux dans lesquels les chiens ne sont pas attachés, et parfois ils sont 3 ou 4 à venir nous tourner autour, avec des pensées pas toujours sympa... Au début, Martine me mettait en laisse à chaque entrée de hameau, avant de s'apercevoir que c'était dangereux pour elle autant que pour moi. Je lui ai donc proposé une stratégie, qu'elle a adoptée avec dans le regard une lueur d'admiration pour moi : elle me laisse libre, et dès que des chiens s'approchent de nous, je cours en avant et Martine repousse les chiens, puis me retrouve à la sortie du hameau.

    Je trouve les paysages très jolis, Martine me dit qu'elle aussi. J'ai plein de choses à renifler et à voir, Martine s'occupe de trouver le bon chemin. "Rouge et blanc", elle dit parfois. Il faut que je vous dise un truc : je me suis aperçu que Martine n'avait absolument pas le sens de l'orientation. Parfois, je vois bien qu'elle hésite longuement aux carrefours.

    Au lac de l'Œuf, grand moment d'hésitation... Puis elle voit les marques rouge et blanc sur un arbre, nous voilà repartis, et de nouveau le balisage sur un arbre. Mais dans l'après-midi, Martine ne voit plus où nous sommes, les repères sur la carte sont invisibles sur le territoire. Martine est obligée de téléphoner au Mix, heureusement qu'il y a du réseau (je ne sais pas bien ce que ça veut dire, mais ça a l'air important). Nous étions 4 km trop au nord. Il n'y a pas que le GR65 par ici, nous avons suivi le GR40. Et personne sur le chemin pour nous renseigner...

    Le Mix a caché le camion sous des arbres. Je suis détaché, j'explore les environs, ça sent la bête sauvage. Le lapin, principalement.

    Le billet d'aujourd'hui du Mix :

    Unième journée - J moins zéro

    Du Puy à Saint-Privat-d'Allier - 23,5 km, 6 h.

    Départ de la rue Saint-Jacques. L'émotion est à son comble (voir la première photo, ci-dessus).

    Saint-Privat-d'Allier est un joli village, bâti sur un relief volcanique accidenté.

    Unième journée - J moins zéro

    Je cherche un endroit pour le bivouac du soir. Le plateau de Haute-Loire est calme et serein sous le ciel bleu.

    Unième journée - J moins zéro

    Unième journée - J moins zéro

     

    Suite à une erreur forcément regrettable, M & M se retrouvent à 4 km au nord de la destination prévue. Mesures prises pour éviter qu'un tel drame se reproduise : avant de suivre un balisage, s'assurer qu'il s'agit du bon GR. Ici, le GR65 se mélangeait avec le GR40. Et je me suis aperçu que la carte de chaque étape qu'utilise Martine est au 1/150 000, alors que celle que j'utilise moi est au 1/50 000. Il m'est facile de lui montrer où elle s'est trompée. Et tous les soirs je photographie les cartes au 1/50 000 avec son bigophone, et non pas avec son bigorneau, imbécile de complétion automatique.

     Nuit à Marcœur

    Nuit à Mercœur, dans les bois, à une altitude fondamentalement desprogienne : 1 111 m.

    Oh !

    La canicule nocturne se limite à 3 degrés, très supportables : nos duvets se révèlent de bonne qualité.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :